Vidéoclips

Aya Ngena, interprété par le Chœur Nomade

Avec la belle saison et la splendeur de tout ce qui naît, pousse et rayonne, voici que le Chœur Nomade nous revient.  Pieds nus, dans un décor dépouillé, il rend  hommage à l’Afrique, à la force de vie, au bonheur d’être ensemble et de chanter.

Aya  Ngena, un chant sud-africain qui invite à être fort et  à ne pas se laisser anéantir, est généralement interprété avec beaucoup de vigueur, voire de  combattivité.  La version offerte  ici célèbre la force et l’exubérance, mais y ajoute une touche  essentiellement féminine, ce qui n’est pas vraiment étonnant, vu le nombre de femmes  que compte le Chœur.

Madone Durette, l’étoile autour de laquelle gravitent les Nomades,  entamera à l’automne prochain  sa dixième année en tant que directrice du Chœur. Chapeau!

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s