Appel aux compositeurs

Musique recherchée pour « Très cher K »

Qui n’a pas vécu, au moins une fois dans sa vie, un élan du cœur qui n’a pas eu d’écho chez l’autre?  Pas facile de se retrouver devant une porte close alors que, plein d’espérance,  on vient d’offrir son amour à quelqu’un.

Voici une histoire universelle, empreinte de délicatesse et de sincérité. Elle nous a été envoyée par Volange.

Nous lançons ici un appel aux compositeurs et musiciens qui se sentiraient inspirés par ce texte dit et qui aimeraient créer une musique pour l’accompagner.

Pour avoir un aperçu de « l’atmosphère sonore » de Très cher K, écouter la version audio ci-dessous.

TresCherK

Très cher K,

J’avais le sentiment que quelque chose pouvait se développer entre nous. Ce n’était qu’un germe, une timide pousse pas même encore déployée, tout juste sortie de terre après un long hiver. Pourtant s’agitait au fond de moi une vague de tendresse ressuscitée. Je croyais mon élan réciproque et suffisant pour entretenir le lien ténu qui commençait à s’ébaucher entre nous. Mais le verdict est tombé de toi : nous ne serons pas nous.

Pour la première fois depuis longtemps, je me serais lancée encore une fois dans la Grande Aventure. Est-ce l’effet cumulé d’une longue solitude aux quatre saisons? Peut-être n’as-tu rien à y voir, au fond. Seras-tu ma dernière tentative d’y croire encore?

Je rêve que tu sonnes à ma porte, que tu me regardes simplement en me prenant dans tes bras. Pas un seul mot ne serait prononcé, que le chaud présent qui nous entourerait de ses bras tentacules. Je rêve que j’occupe tes pensées plus souvent que tu ne l’aurais cru. Je rêve que tu réalises qu’on a quelque chose de bon et de beau à vivre ensemble.

En août, je m’en vais habiter une maison en Sicile. M’y rejoindras-tu pour qu’on se promène en Vespa autour de l’île, qu’on se gorge de soleil et de vent marin salé? Dis, viendras-tu t’accueillir dans mes bras et danser sur le pas de ma porte qui s’ouvrira sur toi?

De quoi sont faits nos rêves et nos vies, si ce n’est de l’impossible qui s’impose malgré, envers et contre tout? Tu as incarné pour moi un nouveau départ, tu m’as inspiré un imperceptible changement de direction. Ta subtile et attirante européanité m’a redonné le goût du voyage, de sortir de cette quotidienneté qui m’apparaît un brin trop douillette pour être en accord avec ce qui s’agite au tréfonds de moi.

Je suis une irrémédiable romantique qui se fait ignorer. J’ai souvent rêvé les yeux grands fermés dans la noirceur de mes nuits blanches. Maintenant que la nuit veut bien de moi, je veux des impossibles atteignables : je veux qu’on m’aime amoureusement, tout simplement.

Par le temps que tu liras ces lignes, ma lucidité légendaire aura eu tôt fait de me rattraper. En écrivant ces mots, là, maintenant, je crois vraiment ne rien attendre de toi. Qu’en sera-t-il demain matin au sortir des bras de Morphée, cet ami nécessaire qui fait de ma vie un cadeau enveloppé de papier d’or et de ficelle de dentelle? Je n’en sais rien, mais j’avais envie que tu lises ces lignes comme un présent précieux et que tu t’emballes à ton tour…

Volange

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s